Back to top
A propos

La méthode

Étape 04 Accompagner les solutions

Intention : Soutenir les solutions dans la durée pour créer un projet de vie collectif.

A l’issue des ateliers participatifs, vous obtiendrez une liste de projets avec une liste d’inscrits. Les initiatives sont encore toutes fraîches et il faut capitaliser sur l’énergie générée pendant l’atelier. Il est important d’accompagner les porteurs de projet, que vous puissiez vous soutenir mutuellement, joindre vos efforts et mettre vos ressources en commun pour aider les projets à grandir : de la méthode pour gérer les projets, un espace pour se réunir, des formations ou des subventions. Et n’oubliez pas, objectif numéro 1 : prendre du plaisir !

Déroulé de l’étape

01

Inviter d’autres habitants à rejoindre l’aventure

02

Faciliter le lancement des projets

03

Rester en contact pour partager et s’encourager

04

Se connecter aux ressources

05

Ancrer les projets dans la durée

06

Tenir les habitants au courant de ce que vous faites

01 / Inviter d’autres habitants à rejoindre l’aventure

Tout le monde n’a pas forcément pu se libérer pour l’atelier alors que certains ont sans doute envie de contribuer aux projets imaginés. Laissez leur la chance de pouvoir s’engager ! Nous avons vu que chaque étape amène des contributeurs différents, ou de nouveaux habitants, il est important que la porte reste ouverte pour qu’ils puissent vous rejoindre.

De la même manière que pour les précédentes étapes, vous pouvez solliciter les habitants de votre commune , grâce aux différents moyens de communication que vous avez sur place.

02 / Faciliter le lancement des projets

L’important n’est pas le projet que vous avez défini ensemble. Ce qui est important est le fait que vous l’ayez défini ensemble et l’intention qui est derrière.

Vous voilà avec plusieurs groupes tous neufs et une envie commune. Pour protéger tout ça, nous vous proposons d’organiser une réunion par groupe ou avec tous les groupes (selon ce que vous préférez) pour clarifier les choses suivantes par projet :

L’intention et les valeurs du groupe :

  • Quelle est notre intention ?

  • Quelles sont les valeurs communes au sein de ce groupe ?

  • Qu'est-ce qu'il me faut pour me sentir bien dans un groupe ?

  • Combien de temps je veux offrir à ce projet ? 

Le projet :

  • Quel est le nom du projet ?

  • Qui participe au projet ?

  • Si je devais le décrire en une phrase, je dirais...

  • A quoi ressemble mon quartier/village une fois le projet terminé ?

  • Quels sont les obstacles possibles ?

  • Si le projet n'aboutit pas, qu'est-ce qu'on fait ?

  • Dans combien de temps ça doit être terminé ?

  • Quelles ressources sont nécessaires ? Et dans quelles quantités ?

  • Quelles sont les étapes importantes ?

  • Connaissez-vous des projets similaires ? Comment leur demander des infos ? 

L’environnement :

  • Que pouvons-nous mettre en commun avec les autres groupes ?

  • A qui pouvons nous demander de l'aide ? (amis, voisins, institutions, associations, etc...)

  • Quelles questions poser à Solucracy ? 

 

03 / Rester en contact pour partager et s’encourager

Avoir un canal privilégié avec les porteurs de projet ou les différents membres des groupes de travail (selon ce que vous préférez, ne passer que par le porteur vous allégera les temps d’échange mais donner accès à tout le monde permettra des discussions plus riches) pour rester disponibles et les soutenir dans leurs actions. De nouvelles personnes vont vous rejoindre tout au long de l’aventure , il est important qu’elles soient bien accueillies et plus l’information est disponible, plus elles pourront participer rapidement

L’idée est de ne pas centraliser nécessairement tous les échanges par l’équipe locale, mais de favoriser l’entraide entre projets. Ici, c’est vraiment une question de feeling, en fonction de vos disponibilités et du temps que chacun à consacrer.

Voici quelques questions que vous pouvez vous poser :

  • Quelle est ma manière préférée de communiquer ?

  • Combien de temps maximum j'ai envie d'y passer ?

  • Quelles sont les choses  qu'il est important que le groupe sache ?

  • Quelles sont les choses qui restent au sein du groupe projet, quelles sont celles qui sont importantes pour tous ?

  • Qui est-ce que je voudrais remercier :-) ?

  • Autres ? 

Pour faciliter l’organisation, nous vous recommandons de vous répartir les projets et les besoins associés pour éviter les schmilblicks d’organisation.

04 / Se connecter aux ressources

Une fois que vous avez pu créer des équipes solides et claires sur vos intentions, vous pouvez vous ouvrir à l’extérieur pour vous faire connaître et trouver des ressources supplémentaires.

L’idéal est de se réunir d’abord avec les autres projets pour organiser un événement public. Cette étape peut prendre quelques mois.

Faites une liste de toutes les personnes ou organisations que vous souhaiteriez voir à cet événement et n’hésitez pas à faire preuve d’ambition. Une salle des fêtes avec un stand pour présenter chaque projet pendant un après midi suffira largement. L’objectif étant que les personnes ressources puissent découvrir ce que vous faites et comprendre comment vous soutenir dans votre engagement.

Vous pouvez également profiter de cet événement pour filmer les présentations de chaque projet et les partager sur les réseaux. Cela mettra en valeur à la fois votre engagement, votre projet et les résultats !

05 / Ancrer les projets dans la durée

C’est le moment de la mise en oeuvre ! Vous avez rencontré les personnes ressources, trouvé un budget, il est maintenant temps de se remonter les manches tous ensemble.

L’idée est de vous organiser avec chaque équipe projet pour avoir un temps dédié régulièrement pour se rencontrer (mais pas trop souvent non plus). Ca augmente la mise en actions des personnes motivées. Savoir que j’ai une réunion dans 3 mois me permet de me dire : comment je peux avancer jusque-là ? Qu’est-ce que je serais fier(e) de présenter au groupe ?

On recommande aussi un point pour prendre soin du collectif, que nous testons chez Solucracy et qui nous fait du bien. C’est le point “et toi, comment tu te sens ?”. L’idée est toute simple : demander à chacun comment il se sent vis à vis de la collaboration avec le groupe et vis à vis de l’objectif du groupe (ici, ce serait de créer du lien autour de projets imaginés par les habitants).

Pourquoi c’est important ?

Pour que tout le monde ait le même niveau d’informations sur l’avancement des projets, identifier des mutualisations sur les efforts et les investissements (et ne pas faire de doublons d’actions !), trouver des solutions avec des personnes externes aux projets et surtout passer du bon temps régulièrement : célébrer les victoires ! Apéros ! Revoir nos amis ! :-p

 

06 / Tenir vos voisins au courant de ce que vous faites

Après chaque réunion trimestrielle, réfléchissez à comment partager l’avancement des projets aux habitants : le journal local ? la page facebook de la ville ? une distribution papier dans les boîtes aux lettres ? Une question que vous pouvez vous poser : est-ce que je n’oublie personne ? Les jeunes, les actifs, les personnes âgées ? Facebook touchera les jeunes et les actifs, mais sûrement pas toutes les personnes âgées. Le journal local sera lu par les actifs et les personnes âgées, et sûrement pas par les jeunes. Et pour ceux qui ne suivent ni la page Facebook, ni le journal local ?

Lors de la rédaction, pensez synthétique ! Les gens n’ont pas beaucoup de temps à consacrer aux lectures communales : alors rédigez avec les quelques points qui ressortent par projet. Pas besoin de dissertation ;)

Trucs & Astuces

Penser bon sens : parfois nous nous bloquons avec l’idée que certaines actions ne sont pas possibles à réaliser. Il ne faut pas sous-estimer la créativité, la force, les ressources et l’intelligence du groupe. Par exemple, louer une salle municipale. Vous connaissez peut-être quelqu’un avec un grand espace : un salon ? un jardin ? une grange ?

  • Penser à communiquer le plus souvent possible sur ce qui ne fonctionne pas ! Si certains projets ne se lancent pas ou que les gens ne se mobilisent pas, c’est peut-être que ce n’est pas encore le moment et c’est ok. L’objectif de la méthode est surtout de lancer une nouvelle dynamique, ne vous focalisez pas sur la réussite de tous les projets. Vous ne pourrez pas tout faire tout le temps et en même temps, suivez les envies et les énergies , encore une fois, le plus important est de prendre du plaisir à faire tout ça. Si vous mettez un projet de côté, peut-être qu’il ressortira au prochain atelier et que vous pourrez y consacrer plus de ressources. Ce qui est surtout essentiel est de COMMUNIQUER entre vous, avec le groupe de travail et tous les habitants pour expliquer pourquoi le projet n’avance pas ou s’arrête. Comprendre pourquoi telle décision a été prise, c’est mieux que de supposer et d’imaginer le négatif :-)

  • Lancer des projets simples au départ pour lancer la dynamique et donner à voir : il est essentiel que les habitants voient que la démarche amène des résultats concrets rapidement, et éviter de retomber de ne lancer dans des projets qui prennent 3 ans et qui n’ont pas d’impact direct sur le quotidien des habitants